Il est des dates différentes des autres. Des jours particuliers et des périodes hors de l'habitude.Il est dans la vie des passages qui nous transforment, des épreuves qui modifient notre alchimie et nos vibrations. Je suis sur que chacun d'entre vous l'a vécu. Là où vous ne l'attendiez pas, là où vous vous êtes réveillé surpris de vous même.

D'un air que vous respirez différemment, de couleurs qui brillent et vibrent autrement.

Ces passages sont riches à vivre et portent souvent en leur nouveauté l'annonce d'un avenir proche à incarner différemment.

Souvenez-vous de votre enfance, de votre adolescence. De ces moments plus sensible encore où les autres tout à coup vous regardent avec des yeux differents, où vos parents remarquent des changements physiques qui sont intervenus sans que vous le maitrisiez.

Ils sont à cet âge là visible, objectivement, mais je sais maintenant qu'avec la vie et le temps qui passe, même si les transformations physiques semblent plus douces et plus étalées, il y a de temps en temps des accélérateurs de particules qui nous emportent dans des transformations intérieures bien plus riche encore.

Des transformations qui nous portent parce que nous les maturons depuis longtemps déjà sans même le réaliser. Ce sont aussi les épreuves qui les déclenchent, les deuils, les mariages, les séparations, les guerres, les accidents, les amours décus ou heureux, le sel de tout quoi...la vie.

Et ces périodes, il faut y être attentif. Elles sont autant de paliers et de recommencements.

Des prises de consciences tout autant que des renoncements.

Aujourd'hui mon anniversaire, dans une moindre proportion, me fait passer un palier différent que j'ai du mal à réaliser et objecter.

Le temps n'a pas non plus la même valeur aujourd'hui qu'hier pour moi. Je sens des secondes qui n'ont rien de comparables avec les celles que j'ai connu enfant ou sur les bancs du lycée.

La relativité est entière lorsque je vois les jours défiler sans que j'ai le temps de les appréhender. Alors qu'ils tiraient en longueur pendant ma scolarité.

Je sens les minutes me traverser, et moi essayant de les retenir alors qu'elle se heurtaient à mon corps et que j'essayais de les éviter.

j'ai l'impression d'avoir fait un bond d'hier enfant à aujourd'hui adulte qui n'a pris qu'un soupir. Parce que mon coeur et ma tête resonnent encore de l'enfance et de cette naissance finalement si proche.

Alors sans doute est-ce un des buts de l'âge, cette prise de conscience et la possibilité de se retourner légèrement sur son épaule pour voir ce qui a déjà été et ce qui pourrait encore être.

Et je peux vous dire que moi, après avoir regardé discrètement, j'ai aujourd'hui encore mille fois plus de gourmandise qu'hier.

Que toutes ces secondes qui s'offent à moi soient pleine et entière, dévorées avec passion et jubilation.

J'en profite aussi pour vous remercier, toutes et tous qui m'avez écrit par lettre, mail ou sur le forum.

Merci de votre présence, de votre attention et de votre fidélité pour m'accompagner dans mon anniversaire. Il a été éclairé de vos pensées.

Nous arrivons à la fin du tournage des 8 premiers épisodes de cette deuxième saison de RIS. Avant de repartir mi-octobre pour les quatre derniers. Et bien que les jours soient longs et fatiguants quelquefois, rien de mon enthousiasme ne se perd. J'y vais avec un bonheur renouvellé chaque jour puisqu'outre le plaisir personnel de pratiquer mon métier dans de magnifiques conditions, je sais aussi que toute cette joie devrait se retrouver à l'écran et que vous en serez les spectateurs. Je vous dois cela aussi. Merci et à très vite.

Et n'oubliez jamais de manger chaque seconde qui vous est offerte avec cette gourmandise totale qui devrait tous nous habiter. Tout, même un travail doit pouvoir se vivre dans l'enthousiasme.

Jean-Pierre Michael

Comment