Lors du dernier Chat, nous avions eu une discussion concernant un sentiment que certain d'entre vous avaient sur mes goûts et préferences. Sentiment sans doute lié aux réponses que je vous faisais. Vous m'aviez demandé si j'étais esthète... Et il me semble vous avoir répondu que j'aimais l'émotion brute et qu'elle se trouvait dans le beau.Je ne suis pas sur d'avoir été clair et je voulais revenir sur ce sujet qui me semble important. Je suis tombé sur une citation d'Emmanuel Kant qui résume bien ce que je pense et sans doute plus clairement.

« L'art ne veut pas la représentation d'une chose belle mais la belle représentation d'une chose »

extrait de la critique du jugement

Voilà le fond. Je ne suis malheureusement pas philosophe et Kant offre dans ses mots une concision bien plus efficace de sa pensée. Je vais me lancer dans la paraphrase inutile mais qui eclaircira ma pensée personnelle. Lorsque je parle de beauté, je ne parle pas de joliesse, je parle d'émotion, donc d'art. Ce que je trouve beau est ce qui ressort de l'art, et pour moi l'art est partout. Dans une odeur, un sentiment, un regard, un souffle. Pas uniquement sur des tableaux ni dans des livres. La vie est un art et certaines personnes sont des oeuvres d'art. Certaines situations aussi. Certains paysages, certains mots. Tout se qui se lève au dessus du vulgaire (dans son sens original) peut atteindre à cet état d'art. C'est pourquoi je peux trouver du beau partout, même au sein de la violence ou de la laideur. En effet, une belle femme n'est pas forcément une femme belle. Un beau livre n'est pas forcément un livre beau et une belle vie n'est pas forcément une vie belle etc... Un poème de Baudelaire dans toute sa crudité et sa violence morbide souffle un élan de beauté assourdissant. Et pourtant aucune joliesse ne l'enrobe On peut décliner à l'envie cette vision. Les belles choses nous entourent et nous les occultons souvent, trop occupés à ne regarder que les choses belles, pourtant souvent bien moins riches. Alors esthète si vous voulez, mais tourné vers l'émotion et l'art dans tout plutôt que le néant...

Jean-Pierre MICHAEL

Comment